Un chien dans une cage destiné à être consommé

Un rapport de synthèse sur la consommation de la viande de chien au Cambodge

23.7.2020

En Juillet 2020, QUATRE PATTES et Animal Rescue Cambodia ont publié un nouveau rapport

QUATRE PATTES est une organisation internationale de protection des animaux qui a la vision d'un monde dans lequel les gens traitent les animaux avec respect, compassion et compréhension. Dans le cadre de cette vision, QUATRE PATTES a analysé la consommation de la viande de chien au Cambodge, afin de concevoir une campagne visant à mettre fin au commerce de la viande de chien et de chat en Asie du Sud-Est. Le problème de base est que malgré de nombreux anecdotes sur la consommation de la viande de chien et de chat dans la capitale du Cambodge, il n'existe pas de données sur la prévalence de cette consommation.

QUATRE PATTES avait à évaluer avec précision les niveaux actuels de consommation, la répartition de la consommation entre les différentes catégories démographiques et les facteurs qui poussent les gens à consommer cette viande. Ces informations permettraient de déterminer qui cibler, d'évaluer quels messages seraient convaincants pour certains groupes cibles et, ultérieurement, de mesurer le succès de toute initiative mise en œuvre.

Pour dresser un tableau de la situation, QUATRE PATTES a mené sa propre enquête dans le pays - dont le résultat est le présent rapport, réalisé par l'agence de recherche Market Strategy Development (MSD), une société de conseil en marketing et en recherche sociale au Cambodge qui a entrepris un certain nombre de projets de recherche sur le marché, les sciences sociales et le développement socio-économique. 

Lisez le rapport ici (en Anglais)

A summary report on Dog Meat Consumptionin Cambodia

A summary report on Dog Meat Consumptionin Cambodia

Research conducted by Market Strategy and Development Co, Ltd.

Une version plus détaillée de ce rapport est disponible sur demande auprès de QUATRE PATTES.

Les devises mentionnées dans ce rapport sont fournies en dollars américains ($), en euros (€)et en Riel cambodgien (KHR)

Conclusion

Le présent rapport conclut que les efforts visant à modifier les comportements des gros consommateurs de viande de chien devront être bien réfléchis et créatifs. Les consommateurs mangent principalement par habitude, par plaisir du goût et par conditionnement social, il n'existe donc pas de méthode particulière pour lutter contre leurs préférences alimentaires. Changer la loi ou prouver que la viande est malsaine pourraient être des opportunités- qui ont leurs défis. Une campagne visant à mettre fin à la consommation de viande de chien, nécessiterait une approche à multiples facettes travaillant avec différents groupes de consommateurs.

Les efforts pourraient être axés sur la promotion de méthodes visant à empêcher les consommateurs potentiels de goûter à la viande en premier lieu, ou sur les consommateurs modérés qui pourraient convaincre leurs parents d'arrêter de manger de la viande de chien. Si la jeune génération considérait la consommation de la viande de chien comme une habitude de personne âgée ou quelque chose qui n'est pas cool, elle pourrait cesser d'adopter cette habitude et les autres n'auraient plus personne à qui se joindre. La caractéristique principale de la viande de chien est qu'il s'agit d'un aliment social, qui doit généralement (à l'exception des consommateurs les plus fréquents), être consommé en groupe avec d'autres personnes. Si on peut empêcher certaines personnes de manger de la viande de chien, cela peut avoir un effet social en incitant d'autres personnes à arrêter.

Un chien dans une cage destiné à être consommé

Supportez notre travail

faites un don!