Recherche

Là où a lieu la cruauté

Là où a lieu la cruauté

La viande de chien et de chat est au menu dans plusieurs pays d’Asie du Sud Est

Au cours des dernières années, QUATRE PATTES a étendu son champ d'action à l'Asie du Sud-Est, ce qui dorénavant nous permet de lutter contre cet horrible trafic. Grâce à notre réseau de partenaires locaux (Cambodge, Thaïlande, Vietnam et Indonésie), nous pouvons apporter un changement pour les animaux et mettre fin au trafic brutal de viande de chien et de chat en Asie du Sud Est.

Voici un aperçu de la situation dans chaque pays concerné par le trafic de viande de chien et de chat.

Cambodge

Bien que le trafic de viande coûte la vie à 3 millions de chiens chaque année au Cambodge, peu de monde y a prêté attention ces dernières années, en comparaison avec son voisin, le Vietnam. La viande de chien au Cambodge, appelée ‘viande spéciale’ est souvent consommée accompagnée d’alcool de riz ou de bière lors de moments conviviaux. Les motivations pour la consommation de viande de chien varient. Outre la consommation de viande de chien et de chat lors d'occasions sociales, beaucoup pensent que la viande de chien a des propriétés médicinales, stimulant la virilité ou gardant le corps au chaud pendant les mois « froids » du Cambodge. Selon une étude réalisée par QUATRE PATTES, 53,6% des personnes interrogées ont indiqué avoir consommé de la viande de chien à un moment donné au cours de leur vie (72,4% d’hommes et 34,8% de femmes). Dans la capitale, à Phnom Penh, QUATRE PATTES a enquêté auprès de 110 restaurants servant de la viande de chien et la plupart d’entre eux ont commencé à en servir au cours des deux dernières années, le commerce continuant de croître.

En partenariat avec une association caritative locale Animal Rescue Cambodia, QUATRE PATTES gère le programme « Saving Pagoda Animals » (sauvons les animaux des pagodes). Le programme vient en aide aux animaux dans les pagodes (temples) situés dans ou autour de la capitale, Phnom Penh. Les temples bouddhistes sont des lieux de prédilection pour ceux qui souhaitent se débarrasser de leurs animaux, beaucoup y abandonnent leurs chiens et leurs chats. QUATRE PATTES et Animal Rescue Cambodia viennent en aide aux animaux en leur offrant de la nourriture, des soins vétérinaires et en expliquant aux moines et aux employés comment prendre soin des animaux. Malheureusement, les pagodes sont aussi un terrain de chasse pour les voleurs de chiens et de chats qui volent des animaux pour le trafic de viande.

Vietnam

On estime que 5 millions de chiens sont brutalement tués pour leur viande chaque année au Vietnam. La demande croissante a contraint les voleurs à chercher au-delà des villages, là où les chiens sont traditionnellement enlevés et à se rendre dans les villes et à travers le pays. Les enlèvements d’animaux errants et des animaux de compagnie sont devenus si courants qu’on dénombre de plus en plus de cas de voleurs qui sont physiquement attaqués par les propriétaires d’animaux furieux. Au Vietnam, la viande de chien a été associée à des épidémies régionales de trichinose, de choléra et de rage chez l'homme. Alors que des raisons culturelles sont invoquées pour justifier de la consommation de viande de chien, la réalité est que les impacts liés à ce trafic sur la santé et la société sont significatifs et de plus en plus préoccupants au Vietnam et au niveau international.

La viande de chat, couramment surnommée « petit tigre » est de plus en plus populaire dans les restaurants au Vietnam et en particulier dans le nord, mais la presse locale et internationale y prête peu attention.

Le nombre de chats victimes de ce trafic au Vietnam chaque année est inconnu mais il atteint très probablement le million. Les préoccupations en matière de bien-être des chats dans le cadre de ce trafic sont semblables à celles des chiens.

QUATRE PATTES gère un programme unique dans le centre du Vietnam appelé « Cats Matter Too » (les chats aussi comptent), en partenariat avec les organisations caritatives locales Vietnam Cat Welfare et PAWS for Compassion. Le programme « Cats Matter Too » a plusieurs missions : aider à gérer les populations de chats errants au Vietnam dans des conditions humaines, aider les animaux à échapper au trafic de viande de chat en informant les populations sur la façon dont ils peuvent assurer la sécurité de leurs chats la nuit, enquêter et dénoncer la cruauté qui règne dans ce trafic et sauver les chats qui ont été volés dans le cadre de ce trafic.

QUATRE PATTES est aussi membre de l’Alliance de protection canine d’Asie, une coalition de plusieurs organisations internationales de protection des animaux qui concentre ses efforts sur le trafic de viande de chien au Vietnam. L’Alliance travaille sur de nombreux projets visant à dénoncer et documenter le trafic de chien et ceci, en collaboration avec le gouvernement en vue de mettre un terme à ce commerce.

Indonésie

En Indonésie, selon les estimations, plus d’un million de chiens et des centaines de milliers de chats sont victimes du trafic de viande chaque année. Les chiens enragés sont déplacés à travers le pays pour approvisionner des villes très peuplées qui sont souvent des hauts lieux de consommation de viande de chien, y compris les zones qui ont œuvré pour obtenir le statut « sans rage », comme la capitale, Jakarta. L'Organisation mondiale de la Santé a explicitement indiqué que le trafic de viande de chien contribuait à la propagation de la rage en Indonésie, une maladie mortelle ayant des impacts dévastateurs sur la santé humaine et animale.

Bien que la viande de chien ne soit consommée que par une petite partie de la population en Indonésie (estimée à moins de 7% dans tout le pays et moins de 1% à Jakarta) et qu’une fraction de la société dépend de ce trafic pour obtenir une source primaire de revenus, ce commerce menace la santé et la sécurité de l'ensemble du pays. Si l’Indonésie veut atteindre son objectif d’éliminer la rage d’ici à 2020, il devient urgent pour le gouvernement et tous les secteurs de la société d’agir.

QUATRE PATTES est un membre dirigeant de la coalition «Dog Meat Free Indonesia » (DMFI, une Indonésie sans viande de chien). DMFI travaille sur plusieurs initiatives pour mettre fin au trafic de viande de chien en Indonésie et notamment sur des campagnes et des enquêtes sur place. La coalition exerce aussi une pression sur le gouvernement et sur les acteurs locaux pour que les choses changent. QUATRE PATTES est sur le point de signer un accord de partenariat avec l’association caritative Jakarta Animal Aid Network (JAAN) en Indonésie pour soutenir la création d'une plate-forme d'éducation en ligne sur le bien-être animal. L’idée est de sensibiliser les étudiants aux responsabilités liées aux animaux de compagnie, mais aussi de leur parler des soins aux animaux errants et des dangers liés au trafic de viande de chien. QUATRE PATTES gère aussi un programme de soins aux animaux errants (Stray Animal Care) à Balikpapan avec l’aide d’une association locale, Pro Natura pour stériliser les communautés de chats errants et pour promouvoir les responsabilités envers les animaux. 

Notre Vision 

Notre voulons mettre fin au commerce de viande de chien et de chat en Asie du Sud-Est (Cambodge, Vietnam et Indonésie) d'ici 2030. Nos objectifs ultimes sont les suivants:

  • Les chiens et les chats ne sont plus enlevés pour leur viande
  • Le public et le gouvernement comprennent que la viande de chien nuit au contrôle de la rage
  • Les populations s'opposent au vol d'animaux de compagnie et au trafic
  • La demande pour la viande de chien et de chat prend fin

Le commerce de viande de chien et de chat est la trahison ultime pour les animaux qui servent de compagnons loyaux. Nous voulons mettre fin aux souffrances inconcevables de millions d'animaux, mais nous avons besoin de votre aide.

Soutenez notre travail 

Ensemble, nous pouvons combattre ce cruel commerce 
et y mettre fin pour de bon 

aidez-nous maintenant