un abattoir pour chiens au Cambodge

Aidez-nous à fermer un second abattoir pour chiens au Cambodge

30.7.2020

Nous n’avons pas beaucoup de temps pour éviter la mort de milliers de chiens

Chaque jour, au Cambodge, en Indonésie et au Vietnam, des propriétaires désespérés espèrent revoir un jour leurs animaux adorés, des chiens et des chats qui leur ont été dérobés. Les animaux sont capturés et ensuite envoyés dans des abattoirs ou sur des marchés où ils sont brutalement abattus. Le trafic de viande de chien et de chat présente également de graves risques pour la santé humaine car il favorise la propagation de la rage et d'autres maladies mortelles.

Dans le mois à venir, nous disposerons d’une petite fenêtre d’opportunité pour fermer un abattoir pour chiens au Cambodge. Cet établissement cruel tue environ 2 500 à 3 000 chiens par an, ce qui porte à 12 000 le nombre de chiens tués depuis son ouverture.

Dans cet abattoir, les chiens sont tués de façon extrêmement cruelle. Ils sont souvent étranglés ou noyés en masse à l’aide de cages plongées dans l’eau que l’on ressort une fois que plus aucune bulle d’air n’est visible à la surface et que les chiens ont arrêté de se débattre.

Ce massacre a lieu sous les yeux des autres chiens en cage qui attendent impuissants leur tour pour mourir. Pour en savoir plus sur l’histoire d'un animal volé dans le cadre de cet horrible trafic de viande de chien et de chat, cliquez ici !

Nous devons mettre fin à cette torture en fermant un nouvel abattoir

Restez à l’affût de nouvelles fraîches !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir dès maintenant les informations et histoires liées à notre travail !

L'abattoir au Cambodge est officiellement fermé ! 

Dès que nous avons ouvert la porte de sa cage, la chienne Daisy s'est jetée dans les bras de notre collègue et l'a recouvert de baisers humides. Nous avons emmené tous les chiens sauvés à notre clinique partenaire d'Animal Rescue Cambodia où ils sont maintenant pris en charge. Il leur faudra un certain temps pour guérir de leurs blessures physiques et émotionnelles, mais nous croyons qu'ils s'en sortiront tous. Une longue journée de mission s'achève !
Pour en savoir plus cliquez ici
 

Visite de l'abattoir

Malgré les tempêtes violentes, notre équipe a entamé le 2 août un long voyage pour atteindre l'abattoir de chiens de Kampong Thom, au Cambodge, afin de prendre les dernières dispositions pour le sauvetage. Sur place, nous avons trouvé de nombreux chiens effrayés et affamés qui étaient entassés dans deux cages métalliques lourdes et rouillées et qui attendaient d'être abattus. Les chiens étaient originaires de la province de Siem Reap et ont été transportés à Kampong Thom à l'arrière d'une moto. Il est évident  que la plupart de ces chiens avaient été volés, beaucoup d'entre eux avaient été blessés. Notre équipe a essayé de les réconforter et leur a fourni de la nourriture et de l'eau. Maintenant, nous attendons avec impatience que la tempête passe afin de pouvoir continuer à voyager en toute sécurité avec les animaux sauvés - et plus important encore, afin de pouvoir fermer cet abattoir pour de bon.

C’est la raison pour laquelle nous avons besoin de votre aide

Nous nous préparons à fermer cet abattoir pour de bon. Nous devrons alors fournir des soins vétérinaires d'urgence aux chiens secourus et nous devrons également leur trouver de nouveaux foyers pour après leur sauvetage. Nous avons également besoin de votre aide pour faire campagne en faveur d'un changement de législation à travers le Cambodge qui interdirait la consommation de viande de chien. Grâce à votre soutien, nous pouvons aujourd'hui changer les choses et sauver des vies. Vos dons nous aideront à sauver des vies ! 

La prochaine étape!

QUATRE PATTES espère pouvoir faire fermer officiellement cet établissement au mois d’août et sauver tous les chiens.

QUATRE PATTES entend parler pour la première fois de l’abattoir de Kampong Thom dans la province de Kandal au Cambodge lors de ses premières investigations menées sur le trafic

L'établissement est géré par un couple qui cherche désespérément à se retirer du trafic. Ils ont des remords et éprouvent de la pitié pour les chiens qu'ils ont tués et ont besoin d'aide pour changer d’activité. Dans les zones rurales du Cambodge, les possibilités de changer de métier sont toutefois limitées et la situation n'a fait qu'empirer avec la pandémie de COVID. C’est pourquoi QUATRE PATTES souhaite aider cet abattoir à se transformer en un petit commerce de proximité. L’espace actuellement dédié à l’abattage va disparaître et les cages seront détruites. En outre, les propriétaires s'engageront à vie à ne plus jamais participer au trafic.

Le changement se met en place au Cambodge

Siem Reap, qui abrite de célèbres temples dont celui d'Angkor Wat, est aussi un haut lieu du trafic de viande de chien. La ville a émis une interdiction officielle du trafic et de l'abattage des chiens pour leur viande. Lisez notre communiqué de presse !

Octobre 2019: QUATRE PATTES fait fermer un premier abattoir pour chien au Cambodge

Avec l'aide de notre partenaire local Animal Rescue Cambodia, une équipe de QUATRE PATTES a fait fermer un abattoir dans la province de Takeo (Cambodge), où deux mille chiens étaient tués chaque année. Lisez notre communiqué de presse ici !

Depuis 2018

QUATRE PATTES travaille au Cambodge contre le trafic de viande de chien.

Des chiens dans un abattoir

mettons fin à cette cruauté

#ProtectMillions

Faites un don!